LA FABRIQUE DE L’HISTOIRE (France Culture) consacrera sa semaine du lundi 23 au vendredi 27 octobre 2006 au thème suivant

L’année 1956 à l’Est

Le lundi :
Pierre Juquin, ancien porte-parole officiel du PCF, exclu du Bureau politique en octobre 1984, il poursuit sa réflexion sur la crise du communisme et choisit d'encourager une écologie socialiste.

Le mardi : Un documentaire de Emmanuel Chicon et Laetitia Coïa

" Un aller simple Poznan-Budapest-Paris : l'amitié polono-hongroise des deux côtés du rideau de fer"

En 1956, la Pologne et la Hongrie sont touchées par des mouvements sociaux anti-staliniens qui réclament une libéralisation des régimes pro-soviétiques des pays de l'Est. Partie de Pologne avec la révolte ouvrière de Poznan en juin 1956 (elle-même écho de celle de Berlin en juin 1953), l'onde de choc ramènera dans ce pays le réformiste Wladislaw Gomulka au pouvoir en octobre, tandis qu'elle sera  réprimée dans le sang par l'armée soviétique en Hongrie début novembre, qui mettra fin à l'insurrection ayant ramené Imre Nagy à la tête de l’état.
Ces deux événements très rapprochés dans le temps (Gomulka devient secrétaire général du parti communiste polonais le 21 octobre et l'insurrection de Budapest démarre le 23...) ont donné lieu à un élan de solidarité entre les deux peuples. Mais contrairement aux Polonais, 200.000 Hongrois ont fui leur pays après l'écrasement de la "révolution" dont certains, intellectuels ou insurgés, ont trouvé refuge en France. C'est dans cette patrie d'adoption qu'ils ont retrouvé leurs "frères" polonais et commencé à lutter avec eux, mais également avec d'autres ressortissants d'Europe de l'Est, pour la destruction du système soviétique. C'est là aussi qu'ils ont commencé à forger un rêve européen.
Avec Krsyztof POMIAN, Mathias MORAWSKI, Ludwik LEWIN, Eugène SUJANSKI, Tibor PAPP et Akos DITROY.

Le mercredi : Un documentaire de Emmanuel Chicon et Laetitia Coïa

"Kultura, une voix libre dans exil"

Fondée en 1947 par Jerzy Giedroyc, descendant d'une famille princière lituanienne et ancien du 2è corps d'armée polonais commandé en Italie par le général Anders, KULTURA a été jusqu'à la mort de son initiateur en 2000, la plus impartiale des revues politiques et culturelles de l'émigration polonaise, publiée par l'Institut littéraire basé à Maison-Lafitte. En l'espace d'un demi-siècle, l'Institut a publié 647 numéros de KULTURA et plus de 500 livres, dont ceux des plus grands auteurs polonais du XXè siècle (Milocz, Gombrowicz), mais également Koestler, Camus, Simone Weil ou encore les Dissidents russes (Soljénitsine, Sakharov...).
C'est cette aventure éditoriale exceptionnelle que nous évoquerons au cours de cette balade pour découvrir en compagnie de Henryk GIEDROYC, frère du fondateur de KULTURA et actuel directeur de l'Institut littéraire et Jacek KRAWCZYK, archiviste et bibliothécaire, ce véritable lieu de vie qui a cherché à tisser des liens entre les deux côtés du rideau de fer, et selon les mots de Giedroyc, à "atteindre les lecteurs polonais en Pologne et renforcer leur conviction que les valeurs qui leur sont proches  ne sont pas effondrées sous les coups de la violence brutale".

Le jeudi, débat historiographique :
Edgar Morin, directeur de recherche émérite au CNRS, honoris causa de plusieurs universités à travers le monde, préside l’Association pour la pensée complexe : APC.
Paul Gradvohl, maître de conférence en civilisation de l’Europe centrale et orientale à l’Université de Nancy-II, Département de Polonais et de Tchèque.

Le vendredi :
Actualité de l’histoire et de la mémoire