A l'occasion du 70e anniversaire de l'appel du 18 juin, France Télévision propose une programmation assez riche sur l'épopée de la France LIbre, avec notamment la mise en ligne d'un dossier multimédia et une série de films et documentaires:

Mardi 8 juin à 20H35 (France 2) : L'appel du 18 juin (Docufiction de Félix Olivier, produit par France Télévisions et Boréales)

DGAlors que les armées françaises sont en pleine débâcle, Charles de Gaulle, tout juste promu général, se rend à Londres pour demander l’aide militaire de Churchill. Lorsqu’il apprend que le maréchal Pétain vient de demander à Hitler les conditions d’un armistice, il décide de lancer un appel à la résistance. Pendant vingt-quatre heures, de Gaulle n’aura de cesse de négocier avec les dirigeants britanniques sa diffusion sur la BBC. L’homme qui n’était jusqu’à présent qu’un personnage inconnu de la plupart des Français acquiert d’un seul coup la dimension d’un personnage légendaire.

En savoir plus.

Mardi 8 juin à 22h30 (France 2) : "Libres français de Londres"

Documentaire de Timothy Miller Co-produit par Cinétévé et l’ECPAD, avec la participation du Ministère de la défense, de la Direction de la Mémoire du patrimoine et des archives, de la Fondation Charles de Gaulle, du Comité du 70ème anniversaire de l’Appel du 18 juin, de France Télévisions et du CNC).

Ils sont militaires, civils, intellectuels, scientifiques, marins, étudiants : ils sont jeunes et tous volontaires. Ils rallient le général de Gaulle à Londres entre juin 40 et décembre 43, dans l’espoir de poursuivre la lutte aux côtés des Alliés. Durant quatre ans, ils vont vivre et respirer au rythme de l’Angleterre, loin de leurs familles, coupés de leur patrie, dans un exil qu’ils ont choisi. Ce sont les Français Libres… Ils ont leur vie sociale, leurs passions et leurs drames ; ils ont leurs émissions de radio, leurs revues et leurs journaux en français, leurs restaurants et leurs clubs de prédilection. Comment vivaient-ils au quotidien ?

HonneurLundi 14 juin à 20h40 (France 3) : Juin 1940, le Grand Chaos

A partir du 10 mai 1940, la France vit l’une des plus grandes catastrophes de son histoire. En quelques semaines, le pays plie, puis s’écroule devant l’attaque de l’Allemagne nazie. En juin 1940, chaque jour est une tragédie. Pour la première fois, grâce à des révélations historiques, à de nombreuses images et documents inconnus et à des scènes reconstituées, ce film raconte les incroyables histoires des hommes et des femmes pris dans la tourmente de ce grand chaos : les centaines de milliers de soldats fait prisonniers et ceux qui continuent à se battre avec acharnement jusqu’au bout ; le massacre de milliers de soldats indigènes et les exactions contre les prisonniers de guerre et les populations civiles par l’armée allemande ; les vagues de suicides dans une population désespérée qui envahit les routes ; les premiers actes de résistance comme celui de Jean Moulin ; les rivalités politiques au sein du gouvernement français ; l’espoir d’un certain général de Gaulle parti à Londres pour négocier l’aide militaire de Churchill…

Jeudi 17 juin à 22h45 (France 2) : "Ils ont consolé la France". 

Documentaire de Dominique Torres Produit par 13 Prod Alain Bastide avec la participation de France Télévisions Durée : 52’

"Dès juin 1940, alors que l’armée allemande entre dans Paris, des garçons de 14 à 17 ans répondent à l’appel du Général de Gaulle et rejoignent l’Angleterre. Ces jeunes, appelés les Cadets de la France libre arrivent du monde entier (Amériques, Madagascar, Liban, Afrique du Nord, etc..) et évidemment de France (surtout de Bretagne) pour combattre le nazisme. Ils ont bravé mille dangers pour parvenir à rejoindre Londres, parfois sans l’accord de leur famille. Face à l’arrivée massive de ces galopins , certes pleins de fougue et de bonne volonté mais trop jeunes pour intégrer l’armée, le chef de la France libre ne sait que faire. De Gaulle décide alors de leur donner une véritable formation d’officiers, à la hauteur de la prestigieuse école Saint-Cyr, alors qu’on manquait d’encadrement qualifié sur le terrain. Le père de la réalisatrice était l’un d’entre eux.

Ces gamins , qui ont su dire non à l’occupant, sont sans conteste d’un patriotisme à toute épreuve, mais pas toujours d’un comportement exemplaire. A l’école des Cadets, ils ne se sont pas privés de faire les 400 coups ! La tendresse et la fierté que de Gaulle porte à ses cadets ne se démentiront jamais et il leur rendra après la guerre le plus beau des hommages : Les Cadets ! Parmi les Français libres, ces jeunes furent les plus généreux, autrement dit les meilleurs. Mais aussi dans son chagrin, aux pires jours de son Histoire, ils ont consolé la France ! " (source France 2).

Les personnages du film : René Lemoine, Etienne Laurent, Pierre Lefranc, Jean-Paul Lavoix, René Marbot, Claude Voillery, Serge Arvengas, Remi Dreyfus...