petain2En pleines célébrations du quarantième anniversaire du général de Gaulle, la figure de Philippe Pétain domine, elle aussi, les écrans de télévision avec deux importants documentaires qui lui sont consacrés :

Lundi 15 novembre à 20H35 sur France 3 : "Pétain, un héros si populaire".

Ce documentaire, écrit et réalisé par Serge de Sampigny et produit par Histodoc, raconte la vie de Pétain : de la bataille de Verdun en avril 1916, jusqu’à sa mort à l’île d’Yeu, en 1951.

" C'était il y a 70 ans. Le 24 octobre 1940, Pétain rencontrait Hitler à Montoire, et entraînait les Français dans la collaboration avec les nazis. Une page noire de l’histoire de France, écrite par celui que tous considéraient comme un héros : le vainqueur de Verdun.  Qui était Pétain ? Un bel homme aux beaux yeux bleus, un chef de guerre mythique mais impénétrable, froid, distant, économe en paroles, gardant sa part de mystère... Jusqu’en 1914, un officier à la carrière banale. Au déclenchement de la Première Guerre mondiale, il avait failli partir à la retraite comme colonel avant d’être petainnommé général, in extremis. Pour un peu, on n’aurait jamais entendu parler de lui. Un homme aussi qui cachait soigneusement sa vie privée, un libertin aimant coucher avec plusieurs femmes comme le montre sa correspondance intime. Ce n’est qu’à la bataille de Verdun, en avril 1916, à l’âge de soixante ans, qu’il devient célèbre.
Ce documentaire raconte la vie de Pétain : de cette bataille jusqu’à sa mort à l’île d’Yeu, en 1951. Une narration qui s’appuie sur la chronologie et pose de nombreuses questions. Comment s’est forgée la légende du " maréchal ", l’homme de la défensive, celui qui avait la réputation d’avoir gagné la Première Guerre mondiale en épargnant le sang des soldats ? Comment son prestige lui a t-il permis, un quart de siècle plus tard, de devenir le chef de l’Etat Français". Pourquoi ce vieux chef de guerre " anti-boche " a t-il collaboré avec les nazis ? Pourquoi a t-il balayé la République et ramené la France plusieurs siècles en arrière ? Quelle est sa responsabilité dans la Shoah ? Quelle est la part de la vieillesse et celle de l’intention criminelle dans la dérive du régime de Vichy ? Autant de questions que ce documentaire aborde sans complaisance, ni pour Pétain, ni pour la grande majorité des Français qui l’ont soutenu (source : france 3).

Mercredi 24 novembre 2010 sur Arte : "Philippe Pétain"

Arte diffuse ce documentaire de Paule Muxel et Bertrand de Solliers (France, 2010, 1h44mn), coécrit avec l'historien Henry Rousso (directeur de recherches au CNRS - IHTP).

Visionner des extraits vidéos du film  Le film est disponible en DVD (Arte Editions)

Présentation du film (site Arte):  "La publication, soixante après, d’un brouillon du statut des juifs – promulgué le 18 octobre 1940 –, qui aurait été durci de la main même du maréchal Pétain, vient de rappeler au souvenir des Français un passé qu’ils ont préféré oublier en partie. Que garde-t-on en mémoire aujourd’hui de celui qui fonda le régime de Vichy, commençant à 84 ans « une carrière de dictateur » grâce à son auréole de « sauveur de Verdun » ? Se souvient-on de l’adoration presque unanime qui entoura ce collaborationniste convaincu ? Pourquoi un pays qui s’est tant identifié à l’idéal républicain a-t-il sacrifié ses valeurs pour plébisciter un vieillard blanchi sous le harnais militaire ?

Avec l’historien Henry Rousso, Paule Muxel et Bertrand de Solliers – auteurs d’un précédent documentaire sur l’héritage pétainiste (L’année dernière à Vichy, diffusé par ARTE en 2008) – interrogent, archives saisissantes à l’appui, le «cas Pétain» dans une perspective européenne pour montrer qu’il reste un marqueur de l’identité française. Ils restituent aussi la cohérence du parcours politique qui conduisit le héros national de 1918 à la condamnation à mort pour haute trahison en 1945.Couvrant l’ensemble de sa vie et de sa carrière, notamment grâce à un fonds passionnant et inédit de 4 500 lettres qui lui furent envoyées à partir de 1914, le film s’intéresse aux multiples facettes d’un personnage mal connu, qui a suscité un culte sans précédent tant dans la victoire que dans la débâcle. Un homme à femmes, dont l’extraordinaire pouvoir de séduction, malaisé à comprendre aujourd’hui, s’exercera avec le même succès sur les foules, mais aussi un idéologue résolu, qui attendit son heure pour s’emparer des pleins pouvoirs.

Avec le concours des meilleurs spécialistes du régime de Vichy, français, allemands, américains et britanniques, le documentaire analyse aussi la perception qu’une nation se fait d’elle-même, sa capacité à affronter les ruptures, le rôle de ses élites et de ses citoyens, avec une acuité qui résonne fortement au présent".

Arte met également en ligne sur son site une longue interview d'Henri Rousso, menée par Olivier Thomas, journaliste au magazine L'Histoire, et réalisée le 10 novembre 2010 à l'Institut d'histoire du temps présent (Paris).

Le magazine L'Histoire publie sur son site internet une autre interview d'Henri Rousso, intitulée "Pétain sous le feu des projecteurs".